La Liberté et la Règle

 

Chers élèves, nouveaux arrivants au lycée Saint-Jean, je veux profiter de ce voyage dit « d’intégration », pour vous adresser quelques mots d’accueil, au sens fort, des mots pour vous accueillir au sein de notre communauté scolaire, au sein de notre lycée.

 

En quelques paroles je veux vous dire quel est le fond de notre mission. Sachez donc que notre mission d'éducateurs est de vous accompagner vers l’âge adulte. Je ne parle pas d’un âge qui se compte en années ; je ne parle pas de vos 18 ans : cette date ne marquera pas votre âge adulte, mais celui de votre majorité. L’âge adulte, en vérité, est le moment où vous ne serez plus sous la dépendance d’autres adultes ; c’est celui où vous aurez atteint la pleine responsabilité de vos actes. L’adulte responsable est, en effet, celui qui est en mesure de poser des actes libres. Notre mission, en somme, est de vous accompagner dans l'apprentissage de la liberté.

 

Apprenez la liberté. Ne vous laissez pas voler votre liberté. Et croyez-moi, votre liberté est mise en péril, quotidiennement, dans vos actes, dans vos choix, tant, à votre âge qui est celui de la transition, le groupe, la société, les modes, les mentalités en vogue, influencent votre comportement – ouvertement ou sournoisement.

 

Votre liberté, vous la trouverez en vous connaissant vous-mêmes, et en osant vous accepter vous-mêmes. Ne vous conformez pas à ce que veulent les autres pour vous, mais sondez votre désir profond, soyez cohérents avec vous-mêmes.

 

Soyez libres.

 

Ce n’est pas parce que les autres fument que vous devez vous mettre à fumer. Vous n’avez pas non plus à céder à la pression du groupe pour votre manière de vous vêtir. Vous n’avez pas, sous prétexte que « tout le monde » le fait à vous mettre en « petit couple » alors que vous n’en avez pas envie, que vous ne vous sentez pas prêts – est-on prêt d’ailleurs, à quinze ans, à entamer une relation amoureuse ? Ou encore, vous n’avez pas à adopter un comportement à risque que le groupe vous impose et qui ne vous appartient pas ; soyez originaux : écoutez au plus profond de vous ce dont vous avez réellement envie.

 

Tous ces exemples m’amènent à parler de nos règles. Vous avez lu notre règlement intérieur, vous avez constaté qu’il comporte un certain nombre d’interdits. Je veux donc profiter de ce temps de parole qui m’est donné pour vous en offrir la clé de lecture. Leur caractère négatif, en effet, ne doit pas vous tromper : ces règles sont là pour vous accompagner, comme des tuteurs qui dans trois années seront inutiles, vers votre accession à la liberté.

 

Lisons quelques points de ce règlement :

 

La cigarette est interdite dans l’édifice comme dans le pré : c’est que nous tenons à vous.

 

Notre règlement sur les relations affectives est là pour vous inciter à faire passer les paroles avant les gestes : c’est que nous savons la maturité qu’exige la relation amoureuse, et que nous ne voulons pas vous voir prendre des risque avec ce que vous avez de plus précieux : votre cœur & votre intimité.

 

Nous faisons la chasse aux portables ? c’est surtout à leur utilisation inappropriée, car nous ne voulons pas vous voir tomber sous la dépendance de la publicité, des modes, des idéologues, et des manipulateurs.

 

Nous ne voulons pas les prises de risque, les expériences malsaines, les mouvements de groupe dangereux, à l’internat par exemple ? c’est que nous ne voulons pas voir vos belles individualités se diluer dans la bêtise et la laideur.

 

Ces interdits, en réalité, vous l’aurez compris, ne sont formulés que dans la mesure où nous tenons à vous, en un mot : parce que nous vous aimons, nous aimons les jeunes personnes en devenir que vous êtes.

 

Ces interdits sont temporaires : ils règlent notre vie en communauté, avec des adultes et de jeunes personnes, vous, qui un jour n’aurez plus besoin de ce règlement intérieur, mais aurez besoin d’une vie intérieure, une vie intérieure libre, qui vous permettra de poser des choix libres, conscients de ce qui est bon et mauvais.

 

Pour autant, votre attitude, à Saint-Jean, ne doit pas se limiter à l’observance d’un certain nombre de limites, fussent-elles bonnes, comme je pense qu’elles le sont. Si elles ont pour objet de vous rendre libres, il faudra aussi que vous sachiez exercer votre liberté : Saint-Jean sera Saint-Jean si vous y mettez du vôtre. Ainsi, comme aujourd’hui, au cours de ce petit voyage où nous sommes heureux d’être ensemble, continuez à être heureux d’être ensemble à notre retour au lycée. Je vous mets en garde tout de suite : vous rencontrerez la différence, et de la rencontre à la méfiance puis au rejet, le pas est malheureusement vite franchi. Tout est fait, au quotidien, pour que vous rencontriez autrui : Filles et garçons. Internes, demi-pensionnaires et externes. Urbains et campagnards. Chrétiens et non-chrétiens. Quelles que soient vos origines, vos opinions, vos convictions, vos croyances, vous devez aimer les autres, sans vous renier vous-mêmes. Je vous attends donc sur ce terrain : prouvez-moi que nous pouvons vivre en communauté et en paix.

 

Bienvenue, donc, à Saint-Jean.

Discours à l'intention des élèves de classe de seconde, à l'occasion de leur arrivée au lycée Saint-Jean, réécrit d'après le discours "improvisé" prononcé lors de leur voyage d'intégration à Conques, en Aveyron, le 22 septembre 2021, par M. Morassut, adjoint de direction.

logo5

Pour toute information complémentaire vous pouvez nous contacter en cliquant ici.