Monastère Sainte Marie de La Garde : Site Officiel commune ...

Le 1er février 2019 un groupe de 18 élèves de première s'est rendu à Abbaye bénédictine de Sainte Marie de Lagarde, à Saint Pierre de Clairac, à 15 minutes d'Agen, accompagnés par deux professeurs et un parent d'élève.

Après un trajet pluvieux, les jeunes ont eu la grâce d'être accueillis par un beau soleil d'hiver. Accueillis chaleureusement par le frère hôtelier, le frère Isaac, le groupe a été invité à se rendre à la chapelle Sainte Foy, pour assister à l'Office de Tierce (l'office de la troisième heure, à 9h30) et à la messe grégorienne, toute empreinte de sobre solennité. Les élèves étaient très attentifs, le silence était profond. Certains ont pu se confesser.

L'histoire de l'abbaye (dont la fondation et l'édification, c'est à noter, datent des années 2000), la vie monastique à l'école de Saint Benoît leur ont été présentées sous forme de diaporama. Le frère Marc, Prieur, a ensuite répondu aux questions des élèves et des accompagnateurs, pour le moins variées : une élève a posé une question sur le discernement : comment savoir que nous avons la vocation monastique ? Le frère Marc a répondu longuement en insistant sur 3 points décisifs : l'Attrait, l'Aptitude, l'Appel. Un autre élève, sur un autre sujet, a voulu savoir si la science était compatible avec la foi. Le frère a également longuement développé l'idée que loin d'être incompatibles, sciences et foi étaient complémentaires. Enfin, une accompagnatrice était curieuse de savoir si les moines avaient le droit de faire du sport, ce qui a été confirmé par le frère, qui lui même pratique le cross.

Après l'office de sexte (à 12h), les garçons ont pu, après avoir eu les mains lavées par le Prieur lui-même en signe d'hospitalité, selon l'antique tradition bénédictine, se restaurer au réfectoire des moines, en silence, à l'écoute de lectures spirituelles. Une expérience marquante, assurément. Les filles, pendant ce temps, ont pu se restaurer de leur côté, mais pas en silence.

Après un temps libre, le groupe a pu, après l'office de None, écouter une conférence sur la prière dite par le frère Hubert, qui a insisté sur la prière personnelle, en développant son exposé en trois points : 1. qui est Dieu (difficile question, qu'il a abordée en expliquant qui n'est pas Dieu). 2. la prière personnelle n'est possible qu'en disant « non » à certaines choses (ce qui nous distrait, ou les activités qu'il faut faire passer après, et non avant, la prière). 3. La prière personnelle n'a pas à être encombrée de paroles répétitives. Les élèves ont à nouveau posé des questions diverses : l'un a parlé de la conception de Dieu, différente du Dieu – Amour du christianisme, dans les autres religions, notamment la religion musulmane ; une autre avait une interrogation sur l'amour du prochain ; un accompagnateur a formulé une question sur la place de la prière silencieuse et celle de la prière vocale dans nos vies.

Pour clore la journée, élèves et accompagnateurs ont pu visiter l'atelier de fabrication de sandales en cuir du monastère. Ils ont pu ainsi découvrir tous les aspects de la vie bénédictine, qui en somme est la vie chrétienne : prière, vie fraternelle (joie communautaire), travail.

Après une courte visite de la boutique, au cours de laquelle un élève et un professeur n'ont pu s'empêcher d'acheter du pain du monastère, le groupe est rentré sans encombre à Lectoure, après une belle journée pleine de spiritualité et d'amitié.

Pour toute information complémentaire vous pouvez nous contacter en cliquant ici.