C'est au XIXème siècle qu'ont été créés à Lectoure, les établissements scolaires à l'origine de notre école, mais c'est au cours de ce siècle, par la volonté de deux prêtres diocésains Monsieur l'Abbé TOURNIER et Monsieur l'Abbé Guy de LARTIGUE que Saint-Joseph s'est développée et a grandi pour devenir l'institution qu'elle est aujourd'hui.

Pour les garçons, sous le Second Empire, les Frères des Écoles Chrétiennes fondent une école sous le nom de " Saint-Joseph ". Ils l'installent dans l'ancien couvent des Carmes, adossé à l'église du Saint Esprit. C'est l'emplacement de notre collège actuel. Les lois d'interdiction de l'enseignement congréganiste (1901) et de séparation de l'Église et de l'État (1905) contraignent les frères à quitter Lectoure. En 1906, un prêtre séculier du diocèse d'Auch, Monsieur l'Abbé TOURNIER, prend en main les destinées de l'établissement. Il ouvre alors une école primaire et en 1936 il fait de Saint Joseph une école secondaire préparant au baccalauréat.

Pour les jeunes filles, c'est en 1819 que les Soeurs de Nevers installent dans l'ancien couvent des Clarisses une école primaire et un pensionnat qui subsistera jusqu'en 1903. Elles doivent alors quitter Lectoure pour les mêmes raisons que les frères. Des Ursulines sécularisées, des enseignantes laïques, une congrégation lorraine (Sainte Chrétienne de Metz) et enfin les Religieuses de la Providence prennent successivement le relais et font vivre cet établissement jusqu'en 1962, indépendamment de Saint Joseph.

De 1906 à 1959, exceptées les quatre années de 14 à 18 où il servit comme infirmier, c'est pendant tout un demi-siècle que Monsieur l'Abbé TOURNIER, enseignant et directeur, sut tenir et faire grandir son institution. Son rayonnement personnel fut déterminant pour l'avenir de l'école et il marqua très profondément ses élèves par la qualité de son enseignement.

Abbé Tournier

En 1950, arrivé depuis peu à Lectoure, Monsieur l'Abbé Guy de LARTIGUE se voit chargé par Monsieur l'Abbé TOURNIER de la direction de l'école Saint Joseph. Il exercera cette charge pendant 43 ans, jusqu'en 1993. Il aura aussi, à partir de 1958, la responsabilité de tout l'enseignement catholique du Gers en tant que Directeur Diocésain. Sous sa direction l'école va évoluer, se transformer et se développer grâce à son esprit d'initiative et à sa clairvoyance dans le choix de ses collaborateurs et la constitution des équipes pédagogiques (en 1949 : 35 élèves - en 1993 : 900 élèves).

Abbé de Lartigue

1949-1960 : Consolidation des effectifs et premiers travaux d'aménagement. C'est la période d'avant les contrats. Les maîtres travaillent dans des conditions matérielles et financières très difficiles.

1961 : Premiers contrats avec l'état qui permettent à l'école et aux maîtres de vivre décemment.

1962 : Regroupement des écoles catholiques de garçons et de filles. Saint Joseph devient une école mixte.

1965-1967 : Création d'un second cycle autonome et construction d'un nouveau bâtiment : le lycée Saint Jean.

1972 : Création et construction d'une annexe : le collège Saint Joseph de Fleurance.

La structure de l'école est alors pratiquement fixée et correspond à ce qu'elle est actuellement.

2006 : Nous fêtons le centenaire de l'école.